Vêtements en wax : comment les porter au quotidien

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Le wax est facilement reconnaissable. Il affiche des motifs africains et des couleurs extravagantes. Dès qu’on l’aperçoit dans un magasin, il nous rappelle tout de suite ce continent haut en couleur. Mais un vêtement en wax ne se prête pas à toutes les envies ni à toutes les occasions. Pour mieux les porter au quotidien, voici quelques conseils.

Vètements wax

Lire la suite de Vêtements en wax : comment les porter au quotidien

Bretelle homme, pourquoi oser la couleur ?

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Les bretelles reviennent au gout du jour après quelques années d’absence. Symbole du chic et de la tendance, ce sont des nouveaux must have dans votre garde-robe messieurs. Elles s’adaptent notamment à un évènement unique et élégant comme un mariage ou un baptême comme à une tenue simple pour aller en soirée entre amis. Bien évidemment, elles apportent une touche d’originalité et de modernité dans une tenue classique pour la vie de tous les jours. Et il y en a pour tous les gouts.

bretelles-hommes-ecossais-rouge

Lire la suite de Bretelle homme, pourquoi oser la couleur ?

Faisons Aussi La Promotion De La Mode Gay

Rédigé par Dinaoui - - Aucun commentaire

C’est toujours étonnant  la popularité de ce canard ridicule. Honnêtement, sommes-nous les seuls à mordre dans les manchettes d'articles comme "Ralph et Ricky Lauren nous font visiter leur ranch glamour" ou "Tommy et Dee Hilfiger nous invitent dans leur fabuleuse cachette à la plage" ? A l'exception peut-être de "Une journée dans la vie d'un top model", il n'y a pas de genre d'article de mode que j'aime plus qu'un article dans lequel un créateur de mode montre sa jolie maison, qu'il partage souvent avec quelqu'un d'autre,à voir et, le plus souvent, cette autre personne est une personne du sexe opposé. À part Lauren et Hilfiger, Paul Smith, Rick Owens, Oscar de la Renta, Christian Lacroix et Yohji Yamamoto sont tous des créateurs de mode masculins qui font plus pour les femmes que pour leurs vêtements (désolé - ça a l'air beaucoup plus bizarre que ce qui est écrit dans ma tête). Tous des créateurs de mode masculins, tous hétéros.

Les détracteurs de la mode aux tendances homophobes

Mais bien sûr, on peut faire des rencontres sans se prendre la tête mais les détracteurs de la mode aux tendances homophobes n'aiment pas ces exemples évidents parce qu'ils ne corroborent pas leur théorie selon laquelle la mode est un moyen par lequel les hommes gais mauvais humilient les femmes parce qu'ils sont jaloux de leur féminité. Dans  un réseau social comme celui-là, J'ai entendu cette théorie ridicule proposée par un nombre incroyable de personnes au fil des ans, par beaucoup d'êtres apparemment intelligents et aux tendances bigotées jusque-là très cachées, et c'en est une qui ne manque jamais de me fasciner.

https://streamingvous.com Ne nous embêtons même pas avec les idées manifestement hilarantes que les hommes gais veulent être des femmes (sans vouloir recourir à des généralisations radicales moi-même, les hommes gais de ma connaissance ont généralement l'air de s'amuser beaucoup plus que les femmes), ou que les femmes sont tellement stupides qu'elles ne savent pas seulement quand elles sont "humiliées" mais qu'elles paient pour être ainsi. Et puis évitons d'insister sur le fait qu'il y a beaucoup de créatrices de mode qui font des vêtements aussi inconfortables que n'importe quel vêtement produit par un créateur de mode gay ; ou que les personnes qui sont vraiment en charge du monde de la mode, à savoir les grands éditeurs de magazines et les chefs des grands groupes de mode comme PPR et LVMH, sont toutes des femmes ou des hommes droits. Pourtant c’est possible de faire des rencontres sans se prendre la tête.

Pourquoi la mode et les créateurs de mode sont ciblés ?

Comme je l'ai dit, je vais laisser tout ça de côté.http://voirfilm.icu Ce que je ne quitterai pas, cependant, c'est de me demander pourquoi la mode et les créateurs de mode sont ciblés ici. Il y a des tas d'industries qui sont basées sur l'humiliation des femmes ! Pourquoi pas des comédies romantiques avec Katherine Heigl ? Sont-ils tous dirigés par de méchants homosexuels ? Ou celui qui a inventé les cires brésiliennes ?Mais parce que les hommes gais sont plus visibles dans la mode qu'ils ne le sont dans tout ce qui précède, eux et l'industrie pour laquelle ils travaillent deviennent une cible facile pour l'homophobie.Évidemment, je ne dis pas que tu es homophobe, David. Mais je dis que vous avez été englouti par une généralisation qui vient d'un lieu profondément homophobe où tous les hommes à la mode sont des reines maléfiques qui veulent faire souffrir quiconque a la chance d'être né avec un utérus, d'un sens tordu de la vengeance.Oui il y a beaucoup d'hommes homosexuels en vue dans le monde de la mode - ne devrait-il pas y avoir de quoi applaudir le monde de la mode ? Pas si vous êtes homophobe, bien sûr.Je me retrouve désespéré devant l'abondance de pulls courts, accroupis et carrés dans les magasins cette saison. Est-ce que quelqu'un a l'air bien en eux ?

Monsitedetchat: Mode Et Homosexualité

Rédigé par Dinaoui - - Aucun commentaire

Tout au long du XXe siècle, les lesbiennes et les gays ont utilisé les vêtements comme moyen d'exprimer leur identité et de se signaler les uns aux autres.

Habillement croisé masculin

Même avant le XXe siècle, le travestisme et le travestissement des hommes étaient associés à l'acte de sodomie.cliquer ici Au XVIIIe siècle, de nombreuses villes d'Europe avaient développé des sous-cultures homosexuelles petites mais secrètes. La sous-culture homosexuelle de Londres était basée autour d'auberges et de maisons publiques où se réunissaient les "mollies". Bon nombre des mollies portaient des vêtements de femme à la fois comme forme d'auto-identification et comme moyen d'attirer des partenaires sexuels. Ils portaient "des robes, des jupons, des couvre-chefs, des couvre-chefs, des chaussures à lacets fins, des écharpes et des masques à fourrure ; [et] certains portaient des cagoules ; certains étaient habillés comme des femmes de lait, d'autres comme des bergères avec des chapeaux verts, des vestes, des jupons ; d'autres avaient leur visage patché et peint. Si vous êtes à la recherche d’un endroit ou rencontré des gays, monsitedetchat est l’endroit idéal.

C’est aussi un site pour faire une rencontre gratuite entre femmes.

Les homosexuels masculins ont continué à se travestir dans les espaces publics et privés tout au long du XIXe siècle. Dans les années 1920, les boules de traîneau de Harlem offraient aux gays (et aux lesbiennes) un endroit sûr pour se travestir. De même, les Arts Balls des années 1950 à Londres offraient une opportunité refusée dans la vie quotidienne. Les artistes travestis, communément appelés drag queens, utilisaient les vêtements de femmes pour parodier la société hétérosexuelle et créer un humour gay. L'un des plus grands interprètes de travestis américains était Charles Pierce, qui a commencé sa carrière dans les années 1950 et qui était surtout connu pour ses imitations de vedettes de cinéma telles que Bette Davis et Joan Crawford. La tradition a été perpétuée par des artistes travestis homosexuels tels que les artistes américains Divine et RuPaul et la star de la télévision britannique Lily Savage.

L'apparence de les Homosexuels

Les homosexuels manifestes, qu’ils ne voulaient pas aller jusqu'à se travestir, ont parfois adopté les significations les plus évidentes des manières et des vêtements féminins : sourcils épilés, rouge, maquillage des yeux, cheveux blonds peroxydés, chemisiers à talons hauts pour les femmes. En Amérique, il était illégal pour les hommes (et les femmes) de changer de tenue vestimentaire à moins d'assister à une mascarade. Au moins trois vêtements devaient être adaptés au sexe. Adopter une telle apparence était dangereux, car il était risqué d'être ouvertement homosexuel. Dans son autobiographie, The Naked Civil Servant (1968), Quentin Crisp se rappelle avoir été arrêté à plusieurs reprises par la police en raison de son apparence efféminée. Cependant, les risques en valaient la peine pour beaucoup.

Se déguiser en "reine flamboyante" était un moyen d'entrer dans la sous-culture de la société gay. De plus, en adoptant des caractéristiques féminines et en adhérant à des règles strictes de comportement sexuel, les reines peuvent attirer des partenaires sexuels prétendument "normaux" et hétérosexuels. L'adoption de codes vestimentaires efféminés a commencé à s'estomper avec la libération des gays, mais a continué à jouer un rôle dans la vie gay.

Cravate homme : l'accessoire tendance pour un Noël chic

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Les hommes peuvent parfois se sentir limités aux looks classiques, mais ces looks n'ont pas résisté à l'épreuve du temps parce qu'ils ne sont qu'une tendance générale qui passe. Un costume est certainement un look intemporel qui exige du respect, mais il faut le briser un peu plus. La cravate pour homme est à peu près la seule variable qui permet d'assembler la combinaison entière et d'obtenir le respect d'amis, d'ennemis et d'étrangers.

Lire la suite de Cravate homme : l'accessoire tendance pour un Noël chic

Fil RSS des articles de cette catégorie